Une maison de retraite « pousse » à Montplaisir

Une maison de retraite pousse à Montplaisir, elle devrait ouvrir au mois d’octobre prochain. « ce sera notre plus belle maison de retraite».


Photos Françoise TALLIEU

La maison de retraite du « Clos de l’Orchidée » devrait ouvrir en octobre. Non loin du château de Montplaisir, les riverains remarquent un impressionnant chantier depuis quelques mois. L’immense bâtiment du « Clos de l’Orchidée » pousse de nulle part, là où il y a encore pas si longtemps, la nature avait tous ses droits. Cette « plante » est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Couramment, on parle de maison de retraite et celle-ci devrait ouvrir ses portes en octobre.
Si l’édifice dénote au milieu du somptueux domaine, il jouit d’un avantage de taille : un exceptionnel panorama sur l’étang de Bages. C’est d’ailleurs pour cela que Jacques Dellard, porteur du projet et patron de l’entreprise toulousaine Omega a choisi le domaine de Montplaisir pour y poser son « Clos ». « Déjà, Narbonne n’est pas loin de Toulouse. Puis ce sera notre plus belle maison de retraite».
Pour l’heure, la façade extérieure est construite. Et à l’intérieur, on devine déjà l’espace qui sera réservé aux chambres, même s’il manque encore peinture, revêtement au sol, électricité et surtout mobilier.
« En tout, nous aurons 80 chambres. Parmi elles, 17 seront réservés aux malades d’Alzheimer. Les chambres seront toutes individuelles et auront une superficie supérieure à 20 m² » . Selon Jacques Dellard, l’étage Alzheimer, dans une zone spécialement aménagée de l’établissement, suit une logique qu’il observe depuis douze ans à travers sa dizaine de maison de retraite. Il sera ainsi construit selon les normes « Snoezelen », du nom du médecin qui inventa la balnéothérapie avec de la musique douce, censé apaiser les malades. Les couloirs de circulations seront également spécialement aménagés.
Jacques Dellard pense que la maison de retraite répond à une véritable demande. Une cinquantaine de salariés y travailleront. Le recrutement, local, est pratiquement achevé. Un tiers de l’effectif sera des infirmières-aide soignantes, il y aura 5 ou 6 infirmières salariées, un ergothérapeute et un kinésithérapeute ainsi que des agents techniques. La directrice, Éva Borges a déjà été nommée.
Dès la mi-août, le « Clos » organisera des permanences hebdomadaires. Mais nul doute que les chambres ne seront pas vides. Même à 2 000 € par mois. Il vaut mieux pour Jacques Dellard : la construction s’élève à 6,6 M€ hors taxes !

Source: Midi Libre

3 commentaires sur “Une maison de retraite « pousse » à Montplaisir”

  1. ROGER Jacques dit :

    Demande à être informé du lieu et de la date du début des permanences.

  2. ORTEGA dit :

    Madame, Monsieur,
    Bonjour,
    je souhaite obtenir des renseignements pour un hébergement temporaire avec tarifs, pour ma mère A. ORTEGA, dépendante, âgée de 89 ans, :
    – en période de vacances,
    – et également dans le cadre de mon absence éventuelle pour des soins médicaux
    Merci d’avance de votre réponse.
    meilleures salutations
    C. ORTEGA

  3. admin dit :

    Bonjour,

    une conseillère va prendre contact avec vous pour vous proposer des résidences adaptées.

    Cordialement

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer