Un surpoids à 50 ans pourrait favoriser alzheimer

Portrait of Sad Senior Woman 2C’est ce que déclarent les auteurs d’une étude américaine parue dans la revue Molecular Psychiatry et portant sur l’incidence du surpoids sur la survenue de la maladie d’Alzheimer. D’après ces chercheurs, il existe bien une corrélation entre le surpoids après l’âge de 50 ans et l’apparition des symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Le surpoids : un risque d’apparition précoce d’Alzheimer

« Avoir un indice de masse corporelle normal au milieu de sa vie pourrait être une mesure de protection contre Alzheimer » a déclaré le Dr Madhav Thambisetty, neurologiste et principal auteur de l’étude. Selon lui, les personnes âgées de plus de 50 ans souffrant de surpoids, devraient surveiller leur régime alimentaire afin de ne pas risquer une apparition précoce de la maladie d’Alzheimer. Le lien entre les deux événements ayant été confirmé depuis déjà quelques temps. En effet, l’obésité accentue les risques de survenue d’Alzheimer en même temps qu’elle l’aggrave. A titre d’exemple, la Chine et le Mexique connaissent une explosion des problèmes d’obésité et parallèlement une augmentation des cas d’Alzheimer.

Le but : retarder l’apparition d’Alzheimer

En  identifiant les différents facteurs de risque pouvant provoquer la maladie d’Alzheimer, les chercheurs veulent influer sur l’hygiène de vie de ces personnes à risque afin de retarder l’apparition de leurs symptômes. C’est ce que confirme le Professeur Bruno Dubois, chef du service des maladies cognitives et comportementales à La Pitié Salpêtrière à Paris : « Même si on ne joue probablement pas sur la physiopathologie de la maladie elle-même, il y a un intérêt à retarder l’apparition des symptômes. »

 

 

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer