Seniors : consommez vous trop d’alcool?

Fotolia_33098888_XS2-150x150C’est apparemment le cas en Angleterre selon une étude réalisée par les chercheurs de l’université du King’s college de Londres, auprès de 28.000 personnes âgées de plus de 65 ans.

Un senior sur cinq est concerné par l’abus d’alcool

Un constat effrayant accentué par le fait que l’alcool est beaucoup plus nocif pour l’organisme lorsqu’il est consommé par une personne âgée. Toujours selon cette étude, les hommes interrogés ont déclaré consommer l’équivalent d’une bouteille de whisky par semaine ou 3 verres d’alcool par jour. En ce qui concerne les femmes, les chiffres sont un peu plus faibles mais non moins inquiétants. En effet, celles ci ont déclaré boire 2 bouteilles de vin par semaine soit 2 verres d’alcool par jour. Ces chiffres correspondent à la « consommation maximale à moindre risque » recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les femmes.

L’alcool dangereux pour le cerveau des personnes âgées

Ces chiffres représentent déjà le maximum toléré pour des personnes jeunes, c’est ce qui rend ce constat si effrayant. Selon les scientifiques, cette consommation devrait être fortement diminuée lors de l’avancée en âge en raison des dommages causés par l’alcool sur un organisme plus âgé et notamment sur le cerveau des seniors. C’est ce qu’expliquait récemment Pascal Menecier, addictologue au centre hospitalier de Mâcon, sur Europe 1: « Pour une même quantité d’alcool consommée, les effets vont être plus importants. D’abord sur le cerveau, qui est la première cible de l’alcool. Ce dernier a un facteur d’aggravation, ou d’apparition plus précoce de la maladie d’Alzheimer. Quand on rajoute à ça le fait que les personnes âgées ont souvent des maladies et prennent beaucoup de médicaments, les risques explosent ».

L’abus d’alcool pourrait causer la maladie d’Alzheimer

Ce n’est pas la première fois que les chercheurs attirent l’attention du grand publique sur ce sujet. Il y a quelques temps, des chercheurs de l’université d’Exeter en Angleterre avaient déjà prouvé l’existence d’ un risque accru de démence en cas de consommation excessive d’alcool chez les personnes âgées. Le problème, également soulevé par ces études, c’est que, dans la plupart des cas, c’est vers 60 ans que ces seniors commencent à abuser de la bouteille. En cause, la solitude suite au décès d’un conjoint, la dépression suite à une maladie ou l’ennui d’une vie qui n’est plus rythmée par le travail.

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer