Pourquoi mettre sous tutelle un patient Alzheimer?

senior,porträt,portraitLa mise sous tutelle d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer est un sujet aussi délicat que  complexe car il soulève de très nombreuses interrogations chez les proches de personnes âgées dépendantes.

Protéger nos aînés : une responsabilité

En effet, nous sommes tous concernés parce qu’il appartient à la famille d’une personne âgée en état de faiblesse, de veiller à sa protection et à la conservation de ses biens. Plus encore, elle peut être tenue pour responsable de n’avoir rien fait… c’est la raison pour laquelle de nouvelles mesures ont été introduites par la réforme des tutelles entrée en vigueur depuis le 1er Janvier 2009 afin de faciliter les démarches visant à protéger les proches. La tâche est loin d’être anodine et notre responsabilité est grande. La tutelle a pour but de protéger les biens de nos aînés qui ne sont plus capables de le faire eux-mêmes. En effet, il faut savoir que la loi précise qu’il incombe aux familles d’effectuer les actes nécessaires à la conservation des biens de leurs parents en situation de faiblesse. Les membres de la famille peuvent même être tenus pour responsables pour n’être pas intervenu pour protéger les biens de leurs aînés. Il s’agirait dans ce cas d’un abandon d’un proche. L’article 223-3 du code pénal indique que cette situation d’abandon est passible de 5 années de prison ainsi que d’une amende de 75 000 euros.

Un cadre juridique prévu par la loi

Mais comment agir surtout lorsque la personne âgée commence à perdre ses capacités cognitives et sombre dans la démence ou la maladie d’Alzheimer ? Que se passe t-il également quand la personne âgée voit son état de santé se dégrader et doit intégrer une maison de retraite spécialisée ? Qui va protéger son patrimoine et gérer ses affaires ? C’est là qu’intervient le cadre juridique prévu par la loi : la  protection juridique des personnes âgées : (tutelle, curatelle ou mandat de protection future).

Qui protéger et à quel moment mettre en place la protection juridique ?

Lorsque votre proche est devenu  vulnérable et fragile, notamment au cours d’une maladie engendrant des troubles de la mémoire et du comportement comme la maladie d’Alzheimer. Lorsque celui-ci  ne parvient plus à gérer seul ses biens ni ses affaires courantes, il est temps de mettre en place un système de  protection juridique. Afin de mettre en place l’un de ces régimes de protection juridique : tutelle, curatelle ou mandat de protection future, il faut que l’altération des capacités physiques ou mentales des personnes âgées soit avérée. Une protection juridique s’impose pour une personne : en état de coma, handicapée mentale, présentant des troubles psychologiques ou psychiatriques importants, atteinte d’une maladie comme Alzheimer entraînant la perte de ses facultés mentales ou dont les facultés corporelles sont altérées par une maladie ou un accident.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo suivante en cliquant ici

Mots-clefs : , , , , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer