Personnes âgées – Qui désigner comme personne de confiance?

AdobeStock_120324177-150x150Pour anticiper un problème de santé comme la maladie d’Alzheimer et l’éventualité de ne plus être en mesure d’exprimer sa volonté, il est conseillé de désigner une personne de confiance. Dans tous les cas de figure, entrée en EHPAD ou hospitalisation, la personne de confiance que vous désignerez doit être un proche, un conjoint, un enfant ou un ami. Cette personne de confiance peut être votre aidant ou même votre médecin traitant. 

Dans le cas d’une hospitalisation

Dans ce cas de figure, l’hôpital vous proposera de désigner une personne de confiance. Cette désignation ne se sera valable que le temps de cette hospitalisation. Pour prolonger la désignation, il suffit de le signaler. Il en est de même si vous désirez changer de personne de confiance ou annuler sa désignation.

Dans le cas d’une entrée en EHPAD

Comme dans celui d’un accompagnement à domicile grâce à un service d’aide à domicile, il est également possible de désigner une personne de confiance qui suivra toutes vos démarches ou entretiens médicaux liés à votre accompagnement par l’établissement ou le service médico-social.

Si vous êtes sous mesure de protection juridique

A condition d’y être autorisées par le juge ou le conseil de famille, les personnes bénéficiant d’une mesure de tutelle peuvent également désigner une personne de confiance. Si celle-ci avait été désignée avant la mesure de tutelle, le juge ou le conseil de famille pourra soit confirmer soit révoquer cette désignation.

Rédiger des directives anticipées

Un document écrit appelé « directives anticipées » permet d’anticiper une situation de fin de vie et l’éventualité de ne plus être en mesure d’exprimer sa volonté. Ces directives anticipées permettent également de faire part expressément de ses volontés sur la poursuite ou l’arrêt des traitements en fin de vie. Ces directives anticipées ont pour but de consigner ses futures volontés afin qu’elles soient respectées même dans le cas où l’on ne serait plus en mesure de les exprimer nous mêmes dans le futur. Elles peuvent porter sur tous les sujets : le transfert en réanimation, la mise sous respiration artificielle, l’acceptation d’une éventuelle intervention chirurgicale et le soulagement des souffrances en fin de vie.

 

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer