Parlez aux étrangers pour éviter Alzheimer!

Lachende Seniorin mit vielen FaltenC’est ce que préconise la très sérieuse School of Business de l’université de Chicago. En effet, c’est après avoir lancé une étude sur le sujet que les chercheurs ont établi que le fait d’entamer une conversation avec des étrangers, permettait de faire travailler ses neurones et de garder son cerveau en bonne santé.

Entrez en relation avec des étrangers pour ressentir du bien-être

C’est en tout cas ce que prouve l’étude en question. Effectivement tous les participants à l’étude ayant entamé une conversation avec la personne assise à côté d’eux, ont ressenti un véritable sentiment de bien-être. Engager la conversation avec eux et la poursuivre, leur a demandé un certain effort intellectuel et leur a permis de nouer des liens sociaux. Il est clair, que parler et échanger fait du bien et contribue à briser les effets de l’isolement. Si vous vivez seul, participez à des activités de quartier ou engagez la conversation avec les autres clients chez votre coiffeur! Toutes les conversations sont les bienvenues car elles vous apporteront du réconfort mais également un entraînement intellectuel permettant de protéger votre cerveau et vos capacités cognitives, du vieillissement.

Sortez votre chien pour rencontrer du monde

Dans le même ordre d’idées, si vous avez un compagnon à quatre pattes, n’hésitez pas à le sortir souvent, cela vous permettra d’entrer en contact avec d’autres propriétaires d’animaux de compagnie. Non seulement, vous vous sentirez moins seul mais vous aurez également plus d’occasions d’engager la conversation avec d’autres personnes. Ainsi, vous ferez travailler votre cerveau et stimulerez vos fonctions cognitives. Si les sorties ne vous tentent pas, vous pourrez toujours vous rabattre sur le conseil suivant : faire des siestes. Effectivement, des scientifiques travaillant au laboratoire de chronobiologie humaine du Weill Cornell Medical College, à White Plains, New York, ont prouvé que la sieste améliorait les performances cognitives durant la journée.

Lancez-vous dans les activités manuelles

Selon des chercheurs de la clinique Mayo ayant lancé une étude auprès de 256 personnes âgées de plus de 80 ans, les activités artisanales comme la menuiserie, la poterie ou les collages  permettraient de diminuer de 55 % la probabilité d’un déficit cognitif léger. Cette découverte a été également corroborée par une autre étude, Allemande cette fois et qui concernait des personnes âgées de 60 et 70 ans ayant  suivi des cours d’art pendant 14 semaines. Ceux-ci avaient soudainement amélioré leurs résultats aux différents tests psychologiques auxquelles ils avaient été soumis et l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle avait également révélé que leurs cerveaux avaient établi de nouvelles connexions dans certaines régions.

 

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer