Parler deux langues protège des AVC et d’Alzheimer!

Happy young woman working on laptop with her fatherParler deux langues protège des AVC et d’Alzheimer!

Une récente étude menée par des chercheurs indiens et publiée dans la revue américaine Stroke prouve que les personnes parlant au moins deux langues seraient beaucoup moins sujettes aux troubles cognitifs que les autres, suite à un accident vasculaire cérébral (AVC).

Le bilinguisme pour protéger sa santé

Bien sûr, le fait de parler plusieurs langues est un atout dans la vie, tant sur le plan personnel que professionnel. Mais ce n’est pas tout! Cela serait également bénéfique à notre santé. En effet, si l’on en croit les résultats de cette étude, le bilinguisme permettrait de protéger nos fonctions cognitives. Ce qui expliquerait pourquoi les personnes bilingues sont moins sujettes à la maladie d’Alzheimer et souffrent de moins de séquelles que les autres, en cas d’AVC.

Une étude portant sur 608 patients

Ou plus exactement sur 608 patients bilingues, » répertoriés dans une grande base de données médicales et ayant subi un AVC ischémique entre 2006 et 2013″. Les résultats obtenus ont prouvé que 40% d’entre eux montrent des fonctions cognitives normales après leur AVC, contre 20 % des personnes non bilingues. Attention! Ces résultats ne se vérifient pas en ce qui concerne l’aphasie ou troubles du langage. En effet, le bilinguisme ne semble pas protéger d’une éventuelle aphasie après un AVC.

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer