Mieux vaut prévenir que guérir

Les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer (des pertes de mémoire fréquentes, un comportement agressif, une difficulté accrue à se déplacer…) sont généralement mis sur le compte du vieillissement de la personne âgée et la maladie n’est donc pas prise en charge rapidement.

Le cortex cérébral

La maladie d’Alzheimer est donc, en général, diagnostiquée, tardivement, et les seuls traitements possibles, à ce stade, sont des ateliers de stimulation qui permettent au patient de retrouver quelques brefs moments de lucidité.
Ainsi, l’ensemble des spécialistes dans le domaine de la gériatrie, ont travaillé dans ce sens et ont découvert la possibilité d’un diagnostique précoce par un système d’imagerie par résonnance magnétique (IRM).
Ces photographies réalisées par un tel examen, permettent d’étudier le fonctionnement du cerveau à des endroits spécifiques. Il y déjà quelques temps de cela, que les spécialistes se basaient sur le volume de l’hippocampe, zone prioritairement atteinte par la maladie. Néanmoins, cette donnée reste très aléatoire et donc pas fiable à 100%.
C’est dans ce contexte qu’une équipe de chercheurs de Toulouse a mis au point une nouvelle zone d’étude : le cortex.
En effet, en choisissant de mesurer le cortex plutôt que l’hippocampe, les professionnels limitent ainsi les erreurs de diagnostic.
Le fait de pouvoir diagnostiquer la maladie plus tôt, permet de commencer des traitements préventifs et de retarder l’apparition de la maladie. Pour l’instant aucun moyen n’a été trouvé afin d’éradiquer la maladie en totalité.

Mots-clefs : , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer