Maladie d’Alzheimer: un acceuil de jour exemplaire

EHPAD DE LA MADELEINE. L’accueil de jour a été inauguré samedi. Il améliore, plus longtemps, la qualité de vie des malades à domicile et permet un soutien aux familles


Bâtiment rénové, jardin sécurisé, l’accueil de jour a été inauguré samedi. (photo Émilie Drouinaud)

Alzheimer : une réponse

En Bergeracois, 2 500 personnes seraient atteintes de la maladie d’Alzheimer. Tous les élus qui ont inauguré, samedi matin, en présence de la sous-préfète Anne Laubiès, l’accueil de jour de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de la Madeleine, savent que la prise en charge des personnes âgées, qui vivent de plus en plus longtemps grâce aux progrès de la médecine, mais aussi des malades atteints d’Alzheimer, dont le nombre va croissant, sera l’enjeu des prochaines années.
En ce sens, cette structure d’accueil de jour, qui se situe dans l’enceinte de l’Ehpad, s’avère tout à fait exemplaire. Ouverte aux personnes âgées de plus de 60 ans, sauf dérogations, elle accueille, après examen du dossier médical par le docteur Charles, dix personnes par jour. Toute l’équipe (psychologue, ergothérapeute, agents de service hôteliers, etc.) leur propose différents ateliers : cuisine, menuiserie et informatique, grâce à un logiciel qui permet de solliciter des fonctions comme la mémoire ou le langage. Quant aux repas pris en commun, ils constituent une activité thérapeutique à part entière. Toutes les activités sont réfléchies et évaluées. Une coordination régulière est faite avec les professionnels qui s’occupent par ailleurs du patient.
Cet accueil ne permet pas seulement de maintenir ces personnes le plus longtemps à domicile et de prévenir voire de ralentir l’apparition de troubles psycho-comportementaux, il vient aussi en aide aux proches.
Ceux que l’on nomme « les aidants » et qui souffrent, eux aussi, des conséquences de la maladie d’Alzheimer. Les familles sont soutenues par l’équipe et trouvent là un salutaire répit.

En attendant Maia

État Ddass, Conseil général, MSA, caisses de retraite mais aussi fondations privées et clubs service ont contribué à cette réalisation. Le directeur Sylvain Connangle, comme le président du conseil d’administration, Bernard Dachy, ont souligné cet effort collectif. Ce projet préfigure le réseau gérontologique de proximité qui se dessine avec l’hôpital Vauclaire, les médecins libéraux, les Soins infirmiers à domicile (Siad) de Vergt et d’Eymet. « Nous avons signé une convention pour la continuité de service à domicile. Un ensemble de partenaires qui vont constituer avec nous la future Maison pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer (Maia). » Sylvain Connangle le soulignait : « Cette maladie nous confronte au quotidien à un véritable défi profondément humain. » Cet accueil de jour constitue une réponse.

Source: SUD OUEST

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer