La thérapie par l’eau

Qui ne se sent pas à l’aise dans une piscine, une baignoire, à la plage ? Ce n’est pas une coïncidence ! L’eau a une vertu essentielle, elle apaise.

Ce sentiment de légèreté que procure l’eau, tout le monde en est friant, les nageurs, comme les barboteurs. Le fœtus évolue dans du liquide pendant neuf mois. Ainsi à chacun de nos passages dans un bassin, notre subconscient se souvient de cette période et notre corps s’apaise, car il s’agit, assurément, de la partie de l’existence d’un être humain la plus sereine et la plus insouciante.

La maladie d’Alzheimer est une pathologie qui vole toute identité à la personne qui en est atteinte. Elle ne se souvient plus de rien, ni de son adresse, ni de sa jeunesse, ni même du visage de ses propres enfants.

Par contre la personne conserve l’usage de ses sens jusqu’à la fin. C’est pourquoi les gériatres et le personnel des maisons de retraite travaillant avec des malades Alzheimer adoptent des méthodes de plus en plus novatrices qui impliquent les sens et espèrent ainsi, redonner confiance à la personne qui verra, qu’elle n’a pas tout oublié. Une telle reprise de confiance pourrait lui donner envie de refaire fonctionner la partie de son cerveau qui s’est arrêtée de marcher.

Ainsi, nous voyons de plus en plus d’activités culinaires, où les sens olfactifs et gustatifs sont stimulés, mais également des animations musicales, où l’ouïe est suscitée, sans parler des espaces Snoezelen qui se multiplient au sein des résidences d’hébergement spécialisées pour malades Alzheimer. Ces espaces sont conçus pour stimuler les sens de la personne grâce à un jeu de lumière et de sons qui recrée un cadre fort apaisant. Ces salles bénéficient de différents matériaux tels que les matelas à eau, les longs fils fluorescents, les bains de luminothérapie, les jeux de bulles…

C’est dans cet optique qu’une psychomotricienne, accompagnée d’une aide médico-psychologique, a pu organiser une séance de thérapie aquatique pour trois des pensionnaires de la maison de retraite de Fumel, grâce au soutien de la résidence d’Holt de Villeneuve-sur-Lot, et à la participation active des membres de l’hôpital. Les résidents ont enfilé leurs maillots de bain avec beaucoup d’enthousiasme et se sont régalés de cette expérience.

Transportés par l’eau, les personnes âgées ne sentaient plus leurs poids, ils en ont même oublié leur âge et leurs maux. Ils s’adonnaient à des exercices aquatiques avec beaucoup d’entrain et ont été ravis d’avoir été sélectionnés pour participer à ce programme qui leur a procuré un énorme bienfait.

Le milieu aquatique permet en règle générale de réapprendre à utiliser les différentes fonctions du corps humain. Alors que sur la terre ferme, des gestes comme plier le genou ou lever le bras, peuvent s’assimiler à des efforts très douloureux, dans l’eau, c’est un jeu d’enfant.

Cette thérapie, qui est au stade de l’essai, ne devrait pas le rester très longtemps, tant les bienfaits sont évidents.

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer