La ministre, Michèle Delaunay, promet d’améliorer l’accès pour tous aux maisons de retraite

Lors de sa visite vendredi dernier (24/05/2013) dans une maison de retraite de Bretagne, la ministre en charge des personnes âgées Michèle Delaunay, s’est engagée, conformément aux recommandations du président de la république, d’améliorer l’accessibilité de tous les français aux maisons de retraite, quand celles-ci s’avèrent indispensables. Notamment, par le biais de l’Allocation Personnalisée pour l’autonomie (APA) visant à réduire le reste à charge des plus dépendants, tout en veillant à ce que les établissements maintiennent des prix raisonnables…

Photo: Le télégramme*

A l’occasion de sa visite dans les maison de retraite de Guingamp et Callac, en Bretagne, la ministre n’a pas manqué de rappeler les engagements du président de la république en faveur des personnes âgées, et le projet de loi en cours visant à améliorer l’accès au plus grand nombre de français pour qui l’entrée en établissement devient une nécessité.

Des tarifs mieux encadrés

Interrogée sur les tarifs élevés des résidences, et les moyens réduits, Michèle Delaunay, affirme préparer un projet de loi dans ce sens. Une loi qui permettrait de développer l’aide de l’état à l’hébergement, et à l’autonomie, par le biais de la caisse nationale d’autonomie tout en créant des mécanismes régulateurs afin que les tarifs des établissements n’augmentent pas pour autant.

En effet, à la question du représentant des familles de résidents, M.Lucien Le Quernec, s’inquiétant du tarif de l’établissement: « 50 € par jour, un coût très élevé au regard du niveau de vie des familles. »

La ministre a répondu: « Le président de la République nous a assigné l’obligation de rendre les maisons de retraite plus accessibles, notamment pour les classes moyennes. Il y aura une amélioration de l’aide publique. Il faudra mettre en œuvre des mécanismes de régulation des tarifs des établissements ».(Source: Le Télégramme. Édition du 24 Mai 2013)

Une aide spécifique aux malades d’Alzheimer jugée bénéfique

De visite également dans la maison d’accueil de jour itinérant de Callac, la ministre a pu constater les bienfaits apportés par les ateliers mémoire et motricité pour les personnes âgées malades d’Alzheimer et maintenues à domicile. Un dispositif itinérant unique en Bretagne et en cours d’expérimentation pour une durée de 2 ans:« Si l’évaluation conforte ce que nous voyons déjà, la pérennisation semble acquise » a souligné la ministre, Michèle Delaunay.

De même, lors de son passage à l’EHPAD de Callac, la directrice, Marie-Christine Macé a interpellé la ministre sur les besoins de moyens pour améliorer la prise en charge de près de 85 résidents : « Nous avons besoin de plus de temps pour nous occuper des résidents. En 2011, nous avons ouvert une unité pour accueillir les personnes désorientées. Elle fonctionne sans moyens spécifiques car notre dossier n’a pas abouti. »

Une demande remise en mains propres à la ministre et promise d’être examinée « avec les yeux de l’amitié » tout en indiquant que « 9,2 millions d’euros ont été dégagés en Bretagne pour la médicalisation, ce qui signifie davantage d’aides-soignantes. »

Lire également notre article précédent:

*Pour visualiser le reportage du Télégramme et l’interview de la ministre Michèle Delaunay en visite à Guingamp et Callac, cliquer sur le lien ci-dessous.

http://videos.letelegramme.com/player.php?sig=59b06e57441s

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer