La maladie d’Alzheimer à l’affiche !

La maladie d’Alzheimer est la maladie la plus fréquemment déclarée chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Cette maladie est dure à gérer pour les patients eux-mêmes et dure à assumer au quotidien pour la famille du malade.

Alzheimer, qui touche de plus en plus de seniors, n’a plus ou presque plus de secrets pour l’entourage des patients. En effet, la maladie est de plus en plus connue dans ses détails.

On en parle, on s’informe, on se documente, de façon intentionnelle pour sensibiliser et permettre un diagnostique précoce… Cette maladie, qui était tabou il n’y a pas si longtemps, devient aujourd’hui la pathologie neurologique la plus médiatisée. Si bien que les metteurs en scène s’en inspirent…

C’est le cas du cinéaste turc Yesim Ustaoglu, qui a tourné « La Boîte de Pandor », long métrage de 112 minutes qui traite de la maladie d’Alzheimer et de son degré d’acceptation au sein d’une famille.

Ce film décrit une situation familiale tout ce qu’il y a de plus banal. Il s’agit d’une grand-mère qui habite seule dans un village de montagne, tout se passe pour le mieux, jusqu’au jour où la personne âgée est portée disparue, toute la famille s’inquiète, se mobilise… Pourquoi a-t-elle fait ça ? Que lui manque-t-il ? Beaucoup d’interrogations, d’incertitudes, mais ils ne s’attendaient pas à une nouvelle aussi brutale, Mamie a la maladie d’Alzheimer.

La famille se demande comment faire face à cette situation, il faut trouver une solution au problème, elle ne peut plus rester seule dans son appartement. Cette nouvelle va plonger la famille dans des conflits, des tensions et va ouvrir la « Boîte de Pandor » des problèmes familiaux…

Alors que les parents sont totalement dépassés par les évènements et que le problème paraît sans issue, c’est le petit-fils qui va prendre en charge sa grand-mère. Cet adolescent va assurer un relais sans faille, une complicité très particulière va s’installer entre le jeune et sa grand-mère, ce qui va le pousser à la kidnapper de la clinique et la ramener dans son village. Il comprend mieux que quiconque ce dont elle a besoin, peu importe l’écart des générations, et fait tout pour le lui donner.

Le film « La Boîte de Pandor » donne à réfléchir. Les malades Alzheimer sont difficiles à comprendre mais avec beaucoup d’amour, cette difficulté peut être surmontée.

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer