La leptine, hormone liée à la maladie d’Alzheimer

La leptine, est l’hormone de la faim. En effet, lorsqu’en fin de repas, la personne éprouve une sensation de satiété, c’est la leptine qui joue son rôle de régulateur d’appétit.

Mis à part le contrôle qu’elle a sur la sensation de faim, cette hormone pourrait jouer un rôle sur le cerveau. Et c’est dans ce sens qu’une étude a été mise en place pour évaluer à quel degré les risques d’être atteint de la maladie d’Alzheimer dépendrait de la concentration de la leptine dans notre corps.

Cette étude a été menée par des américains entre 1990 et 1994. Ils ont tout d’abord sélectionné des centaines de personnes âgées qui présentaient des taux de leptine différents. Huit ans plus tard, les chercheurs ont procédé à un scan du cerveau des dites personnes âgées et ont pu observer qu’un quart des personnes présentant les plus faibles taux de leptine dans leur organisme, avaient contracté la maladie d’Alzheimer, contre seulement 6% des personnes qui présentaient les taux les plus forts de cette hormone.

Cette mise en relation entre la leptine et Alzheimer, n’est pas encore fiable et solide à 100%. En effet, cette équipe de chercheurs américains, est la seule, pour le moment, à établir un tel parallèle. Ainsi, il convient de rester méfiant quant à de telles conclusions et de voir venir les choses. Pour ainsi dire, un faible taux de leptine ne signifie pas nécessairement que la personne est immunisée quant à toutes les pathologies liées à la démence.

Lesdits chercheurs, voient en l’hormone de la leptine, une nouvelle piste thérapeutique quant à l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Gardons l’œil ouvert et nous verrons bien si nous tenons là, une véritable solution à ce fléau qui ne fait que s’étendre…

Un commentaire sur “La leptine, hormone liée à la maladie d’Alzheimer”

  1. ELBET Anne dit :

    Il y a longtemps lorsque j’avis des fibromes qu’on voulait rapetisser avant une opération chirurgicale, on m’avait prescrit des injections de zoladex qui m’avaient supprimé la sensation de satiété et mis en état d’Alzheimer.

    Le zoladex est en fait de la goséréline qui est un médicament qui simule l’action de lagonadolibérine (GnRH ou LHRH), l’hormone libérée par l’hypothalamus situé dans le cerveau.

    Je ne suis pas médecin ni chercheur mais peut-être que ces renseignements pourraient vous mettre sur une piste intéressante.

    Anne à Ottawa au Canada

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer