H4K12 – Un futur médicament contre la perte de mémoire ?

Les recherches ont été effectuées à l’Institut européen des neurosciences de Göttingen en Allemagne. Ces expérimentations ont permis de mettre au point une protéine, le H4K12, qui protégerait le cerveau du déclin cognitif.

Comme pour la plupart des recherches, nos amis les souris ont servi de cobaye. Ainsi, l’article dans la revue Science est formel. Cette protéine a amélioré les capacités du cerveau des rongeurs.

Le Dr André Fisher qui a mis au point cette protéine, admet qu’elle améliorerait toute la partie des facultés du cerveau liées aux connaissances, et ainsi pourrait optimiser le fonctionnement du traitement contre la maladie d’Alzheimer. A ne pas confondre ! Cette protéine n’est en aucun cas un traitement qui pourrait guérir les personnes atteintes de maladies apparentées à Alzheimer. Elle ne fait que compléter et activer l’efficacité d’un traitement déjà existant.

Même si ces résultats sont prometteurs et porteurs d’espoir, il ne faut pas oublier que l’expérience n’a été réalisée que sur des souris pour le moment, et que le cerveau humain, bien que très ressemblant à celui des rongeurs, ne réagit parfois pas de la même façon.

Le Dr Marie Janson, de l’association britannique Alzheimer’s Research Trust, a déclaré que cette recherche a révélé des indices précieux sur la façon dont fonctionne le cerveau. Ces informations ont été capitales à la fabrication de la protéine.

Cette ébauche de traitement devra sûrement être retravaillée et réajustée afin d’être véritablement efficace pour les malades Alzheimer, qui est une des maladies cognitives et mentales les plus complexes.

Une protéine, à l’avenir prometteur qui fait beaucoup parler d’elle ces derniers jours…

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer