François Hollande va poursuivre le plan Alzheimer 2008-2012

Comme il s’y était engagé pendant la campagne présidentielle, évoquant même un 4ème plan Alzheimer, le président de la république François Hollande entend bien poursuivre l’action mise en place par son prédécesseur en dégageant les moyens nécessaires pour permettre une véritable prise en charge des malades Alzheimer.A l’occasion de la journée mondiale Alzheimer du 21 septembre dernier, le président François Hollande a réitéré son engagement à poursuivre le plan Alzheimer 2008-2012, conscient que tous les objectifs fixés étaient, à ce jour, loin d’être pleinement réalisés.

L’urgence à poursuivre lui a d’ailleurs été clairement signifié par l’association France-Alzheimer, laquelle à travers son livre blanc: « Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées: L’urgence d’une vraie politique de santé publique », fait état d’un grand décalage entre les mesures prises et les résultats sur le terrain.

A commencer par la création de places escomptées.

« Sur les 11 000 places d’accueil de jour prévues sur la durée du plan, seules 4 000 ont été créées au 31 décembre 2011.

Un écart encore plus flagrant pour les places d’hébergement temporaire : sur les 5 600 prévues, seules 800 ont vu le jour. Il en est de même pour les équipes spécialisées Alzheimer qui interviennent à domicile, 500 d’entre elles devaient être mises en place, alors que 167 sont opérationnelles. Des retards notamment liés à la sous-utilisation du budget initialement alloué : sur 1,6 milliard budgété pour ce plan, seuls 370 millions d’euros ont été réellement dépensés au 31 décembre 2011. »

Il appartient donc désormais au nouveau gouvernement de dégager les fonds nécessaires pour concrétiser sur le terrain la lutte contre la maladie d’Alzheimer, définie comme prioritaire en matière de santé publique.

François Hollande a également remercié « les personnalités scientifiques, associatives, l’ensemble des institutions publiques sociales et sanitaires (qui) se sont mobilisées pour améliorer la prise en charge médico-sociale des personnes et de leurs proches, développer la recherche et changer progressivement le regard de la société sur cette maladie ».

Selon le président de la république « les avancées constatées dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer permettront d’enrichir les orientations de la loi d’adaptation de la société au vieillissement. Les réflexions éthiques engagées dans le cadre de ce Plan permettront aussi de nourrir les travaux de la commission Sicard ».

En effet, avant d’être élu, le chef de l’état avait déjà évoqué la nécessité d’inclure ce plan Alzheimer dans le cadre d’un débat plus général portant non seulement sur le financement de la dépendance, qui selon lui doit rester solidaire, mais également sur la manière d’organiser notre système de soins et de prise en charge, de façon plus appropriée.

France-Alzheimer vient d’établir une dizaine de propositions en ce sens. 3 millions de familles françaises concernées par Alzheimer en dépendent…

Mots-clefs :

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer