« En aidant les plus vieux, on aide les plus jeunes ! »

Depuis 26 ans, Pascal Champvert dirige plusieurs établissements pour personnes âgées et services à domicile dans le Val de Marne. Basés sur la nécessaire ouverture vers l’extérieur et le formidable apport des liens intergénérationnels, ces établissements sont également pourvus d’un nombre suffisant de personnel, 7 professionnels pour 10 résidents. Ce qui devrait être la règle partout, et constituer ainsi une chance pour l’emploi des jeunes.

Selon lui « tous ceux qui y travaillent sont au service de ceux qui sont accompagnés et non l’inverse… »

Source: Agevillage

« Les personnes âgées sont chez elles ! »

Et ce n’est pas là un simple slogan -commercial- mais une véritable philosophie quotidienne qui dicte le projet de vie et de soins au sein des établissements pour personnes âgées, dirigés par Pascal Champvert depuis plus de 26 ans.

Ainsi, chaque résident a sa propre clé de chambre, celle de sa boite aux lettres -où on l’accompagne en cas de difficultés comme chez les patients Alzheimer- pour aller chercher chaque jour son courrier. Avant d’entrer dans l’intimité de son logement on tape et on attend la réponse… C’est également le résident qui décide à quel moment on y fait le ménage, au choix, en sa présence ou en son absence.

Enfin et surtout, la vie extérieure pénètre à l’intérieur de l’établissement, à travers la présence d’enfants du personnel et du quartier accueillis à la halte garderie située dans les mêmes locaux. Lesquels partagent la salle de restauration avec les résidents.Une présence fort appréciée.

Le théâtre est ouvert à tous, des professeurs de danse et de yoga dispensent des cours non seulement aux résidents mais également aux gens de l’extérieur, il en va de même pour le salon de coiffure. C’est l’établissement qui loue le salon à une professionnelle qui peut y recevoir sa clientèle de l’extérieur et s’engage à pratiquer des prix modiques pour les personnes âgées hébergées.

Une véritable réussite qui a fait déjà des émules en France et à l’étranger et qui devrait se développer davantage ici et là.

Plus de blouse blanche, inutile selon lui d’un point de vue hygiénique et qui ne font que créer des barrières hiérarchiques entre les résidents et le personnel. Un simple badge présente l’employé, les photos et les fonctions de chacun sont affichées partout.

« Ceux qui travaillent sont au service de ceux qui sont accompagnés et non l’inverse » souligne l’homme qui est également le président de l’Association des directeurs aux services des personnes âgées (AD-PA).

Ainsi, pour avoir à ce titre rencontré le 23 Juillet dernier la ministre Michèle Delaunay, Pascal Champvert entend rester mobilisé sur la nécessité absolu d’augmenter le nombre de personnel dans tous les établissements.

Actuellement, le taux d’encadrement est de 5,5 professionnels par résident, alors que l’objectif inscrit dans le Plan Solidarité Grand-Age est de 8 pour 10.

Les contraintes économiques étant l’obstacle majeur évoqué par la ministre lors d’un entretien qualifié de courtois et franc.

Néanmoins, l’objectif éthique doit l’emporter puisqu’il s’agit de mieux accompagner nos ainés tout en relançant la machine économique. Ce sont des centaines de milliers d’emplois qui sont en effet à pourvoir dans le secteur de l’aide aux personnes âgées.

« En aidant les plus vieux, on aide les plus jeunes ! »

Mots-clefs : , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer