Archive pour juin 2019

Aidants Alzheimer, que faire quand la météo annonce une canicule ?

dimanche 23 juin 2019

Protéger le malade Alzheimer de la chaleur

Prendre toutes les mesures nécessaires pour maintenir une température fraîche dans son logement. Se protéger des fortes chaleurs en se rafraîchissant et en buvant régulièrement des boissons non alcoolisées. Adapter, si l’on en a un, son traitement médicamenteux, avec l’aide de son médecin.

Conseils pour se préparer à une canicule

Le Plan canicule, est destiné à prévenir et à lutter contre les conséquences sanitaires d’une canicule. Sont concernés par le plan canicule: les particuliers, principalement les personnes les plus fragiles (personnes âgées, malades, handicapées, enfants), les professionnels de la santé.

Principales mesures du plan canicule

* Ouverture obligatoire, d’un registre de recensement des personnes fragiles résidant à domicile pour les mairies, afin de cibler les actions des services sanitaires et sociaux en cas de canicule.
* Mobilisation des relais possibles pour atteindre les personnes les plus vulnérables et leur permettre d’être recensées, comme La Poste, les artisans boulangers et les associations de solidarité.

Renforcement des mesures:

* Equipement en pièces rafraîchies des maisons de retraite, EHPAD et établissements de santé.
*Mise à disposition de moyens importants par l’Etat, mobilisation de  millions d’euros de crédits exceptionnels de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et de l’Assurance maladie pour permettre aux établissements de recruter du personnel de soins saisonniers ou de rémunérer des heures supplémentaires en cas de canicule.
* Déplafonnement des heures supplémentaires dans les établissements de santé, pendant l’été.

Comment devenir un meilleur aidant Alzheimer ? Une formation sur mesure !

mardi 11 juin 2019

Une formation pour Aidant Alzheimer. De quoi s’agit-il ? Entièrement gratuite, elle s’adresse aux proches du malade, à savoir l’aidant familial principal, généralement le conjoint ou l’enfant, ainsi que la personne de confiance, afin d’améliorer la prise en charge du malade au quotidien. Elle fait partie de la mesure N°2 sur les 44 mesures du Plan-Alzheimer 2008-2012 instauré par le gouvernement Sarkozy. Cette formation dure 15 heures, réparties en 5 modules, une fois par semaine ou une semaine sur deux, en fonction des endroits où elle est proposée.

Devenir un meilleur aidant Alzheimer

Quelle attitude adopter au jour le jour et en moment de crise ? Quel type de réaction est à éviter face à un conjoint malade d’Alzheimer ? Comment la maladie va- t- elle évoluer et à quel rythme ? Quelles sont les aides possibles à domicile ou en EHPAD ? Toutes ces questions sont abordées librement au cours de la formation dispensée par un psychologue et des bénévoles de l’association France-Alzheimer dans 88 départements de France…Ce programme favorise également les échanges entre les différents participants regroupés en petit effectif autour d’une table, et confrontés aux mêmes difficultés psychologiques, ou matérielles…

Témoignage d’un aidant Alzheimer

Ainsi, comme témoigne un membre de l’association, Alain. A, aidant d’une épouse atteinte de la maladie d’Alzheimer: après sept années d’errance, de solitude et d’angoisse depuis le début de la maladie de ma femme, j’ai eu la chance de participer à une session de cinq séances de formation des familles. Chaque séance a apporté des informations sur un thème précis et permis aux participants d’intervenir en faisant part de son expérience et de ses difficultés… Depuis que je suis devenu un « aidant naturel », une bien jolie expression, la vie a repris un sens.
Pour vous inscrire à une formation aidant Alzheimer, près de chez vous, contactez l’association France-Alzheimer au 0 811 112 112 www.francealzheimer.org

Les règles d’or du malade Alzheimer et de son aidant

mercredi 5 juin 2019

Les règles d’or du malade Alzheimer

  1. Sachez qu’un suivi médical régulier par votre médecin traitant et le médecin spécialiste de la maladie d’Alzheimer vous sera proposé avec des bilans de santé réguliers, faites-vous aider pour la réalisation pratique de ce suivi.
    2. Veillez à prendre régulièrement votre traitement et à réaliser vos soins, pour cela, demandez l’aide de votre entourage ou d’une tierce personne.
    3. N’hésitez pas à demander de l’aide en expliquant aux personnes de votre entourage que vous avez des problèmes de mémoire, montrez-leur, au besoin, votre carte de soins.
    4. Discutez avec votre médecin de la possibilité d’avoir de l’aide à la maison pour le ménage, la préparation des repas.
    5. Simplifiez l’agencement de votre domicile, demandez à votre entourage de vous aider à réorganiser votre garde-robe et vos tiroirs pour faciliter les actes de la vie quotidienne.
    6. N’hésitez pas, si vous ressentez le besoin d’un soutien, à demander une aide psychologique auprès d’un professionnel de santé, et, s’il s’agit d’un problème social, à vous rapprocher d’un(e) assistant(e) social(e).
    7. Désignez, éventuellement, une personne de confiance pour vous assister dans vos décisions et faites connaître ses coordonnées à votre médecin traitant.
    8. Portez toujours sur vous votre carte de soins, elle peut vous être utile, particulièrement en cas de consultation urgente ou non, d’hospitalisation.

Les règles d’or de l’aidant Alzheimer


1. Veillez à ce que votre proche suive régulièrement ses soins.
2. En cas d’hospitalisation, d’anesthésie, de consultation médicale urgente ou non, de soins (dentaires, infirmiers…), informez le professionnel de santé de la maladie de votre proche et montrez-lui la carte de soins.
3. Consultez le médecin en urgence en cas de troubles du comportement d’apparition brutale (agitation, somnolence, inversion du rythme du sommeil…).
4. Évitez que la personne malade n’accède à des produits potentiellement dangereux (toxiques, médicaments, produits ménagers…).
5. Dans la vie quotidienne, afin d’aider au mieux la personne malade, suivez les «conseils de prise en charge » indiqués à la page précédente.
6. Veillez au maintien de l’autonomie de la marche et à proposer une alimentation équilibrée, permettant de maintenir un poids suffisant.
7. Assurez-vous que la personne malade porte toujours sur elle sa carte de soins : insérez dans le porte-carte la dernière ordonnance et le bilan de consultation.
8. Préservez aussi votre propre santé. En cas de difficultés ou d’épuisement, faites appel au médecin et n’hésitez pas, si vous en ressentez le besoin, à demander le soutien d’un professionnel ou à avoir recours à une structure d’accompagnement ou de répit.
9. N’hésitez pas à vous rapprocher d’autres familles en contactant l’Association France Alzheimer ou des organismes comme Retraite Plus.

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer