Archive pour mars 2013

Perdus dans le métro ? Le quotidien des malades d’Alzheimer…

dimanche 24 mars 2013

Comprendre le malade d’Alzheimer en se mettant à sa place, afin de ressentir l’état de confusion qui l’habite chaque jour, c’est tout l’objectif des chercheurs et bénévoles de l’Institut du Cerveau et de la moelle épinière. Ainsi, à travers une campagne de communication pour le moins spectaculaire, ils ont remplacé des vrais plans du métro parisien par des faux…Une désorientation garantie ! Tandis qu’au Canada, une trousse de sécurité « Trouver son chemin » est à la disposition des malades d’Alzheimer et de leurs familles. Enfin, le bracelet de géolocalisation fait son entrée progressive dans les maisons de retraite de France… Lire le reste de cet article »

Maladie d’Alzheimer: Que faire en cas de crise ?

vendredi 22 mars 2013

« Le malade d’Alzheimer n’a que les troubles du comportement pour exprimer que tout ne va pas bien. C’est à nous de décrypter ce qui ne va pas… » expliquent le psychiatre Jean-Marc Destaillats et Marie Gruel, gériatre, responsables d’une Unité Cognitivo-comportementale (UCC) à Jonzac dans les Charentes-Maritimes. C’est là, généralement, que les patients Alzheimer en crise, ou présentant soudainement des troubles du comportement, difficiles à gérer sont accueillis ponctuellement. Ils peuvent ensuite retrouver leur domicile ou leur maison de retraite, une fois apaisés et sécurisés… Lire le reste de cet article »

Aux Etats-Unis, une personne âgée sur trois meurt « avec » la maladie d’Alzheimer…

jeudi 21 mars 2013

Une nouvelle, rapportée par l’AFP, qui ne doit cependant pas alarmer outre mesure les malades d’Alzheimer et leurs proches. Comme l’expliquait le professeur Amouyel, spécialiste d’Alzheimer lors de la conférence d’Universciences en Septembre dernier à Paris:

« On ne meurt pas d’Alzheimer. Ce n’est pas une maladie mortelle. Et il n’y a pas de cause spécifique de décès chez les malades d’Alzheimer. » Ce sont en effet les complications liées à la maladie, et qui peuvent, elles, être dans bien des cas traitées et prévenues, comme les infections pulmonaires, les troubles de l’alimentation et de la déglutition responsables de fausses routes, qui entrainent le décès de la personne.

Ainsi, une prise en charge médicale soutenue et une surveillance accrue permettent de vivre avec Alzheimer, aussi longtemps que possible. Et dans des conditions que la science et le temps ne pourront qu’améliorer…

Lire le reste de cet article »

Dijon: Une meilleure prise en charge d’Alzheimer

mercredi 20 mars 2013

Dans le cadre du Plan national Alzheimer qui prévoit une répartition équitable sur tout le territoire des structures d’accueil dédiées aux patients Alzheimer, l’agglomération dijonnaise n’est pas en reste. La Côte d’Or vient de se doter de deux Maisons pour l’ Autonomie et l’Intégration des malades d’Alzheimer (MAIA). Désormais, les habitants de la région pourront y effectuer des consultations mémoire et être pris en charge médicalement et socialement dès l’annonce du diagnostic. Un accompagnement aux aidants familiaux est également opérationnel… Lire le reste de cet article »

Comment prévenir la dénutrition du patient Alzheimer ?

mardi 19 mars 2013

Veiller à la bonne alimentation d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer, à domicile comme en établissement, est essentiel. Et cela dès l’annonce du diagnostic. Le risque de dénutrition est grand, avec de sérieuses conséquences sur le déclin cognitif et la baisse du tissu musculaire, responsables de chutes entrainant bien souvent des fractures du col du fémur, ce qui représente la principale source de grabatisation chez les personnes âgées… Lire le reste de cet article »

En Suisse, la prise en charge des patients Alzheimer est plus coûteuse à domicile qu’en EHPAD

lundi 18 mars 2013

Un paradoxe, au regard de la situation actuelle en France, mais qui pourrait néanmoins survenir si l’on s’en tient aux problèmes posés par la prise en charge d’une dépendance très lourde, pendant un grand nombre d’années. Ainsi, une octogénaire suisse atteinte d’Alzheimer depuis plus de 10 ans et dont l’état n’a cessé de s’empirer à domicile, nécessitant des soins de plus en plus importants et coûteux, s’est vu refuser la prise en charge totale et illimitée par l’assurance-maladie évaluée à 100 000 francs (suisses) par an à domicile contre 40 000 francs en établissement… Lire le reste de cet article »

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer