Alzheimer: Vers un diagnostic plus précoce

Réunis actuellement à Toulouse pour la 11ème journée francophone dédiée à la maladie d’Alzheimer, des neurologues, gérontologues et cliniciens ont annoncé la nécessité de détecter beaucoup plus tôt, vers 40 ans, et avant l’apparition des premiers symptômes,cette maladie neurodégénérative qui touche plus de 800 000 personnes en France.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la maladie d’Alzheimer n’est pas une maladie de vieillard », a confirmé Bruno Vellas, responsable du Gérontopôle de Toulouse Midi-Pyrénées.

« En effet, les premières lésions apparaissent dès la quarantaine ou la cinquantaine. Les derniers travaux en matière de diagnostic permettent de déceler ces dernières, trente ans avant l’apparition des premiers symptômes cliniques. »

Ainsi, selon l’état actuel des recherches, différentes méthodes permettent d’ identifier les « futurs patients Alzheimer », soit par une analyse sanguine révélant la présence d’un composé spécifique à la maladie, soit par une étude approfondie d’images du cerveau obtenues par IRM.

A partir de 40 ans, il est possible de diagnostiquer la maladie

« Cette pathologie ne concerne pas le sujet âgé mais bien l’adulte, a précisé Bruno Vellas, responsable du Gérontopôle de Toulouse Midi-Pyrénées.

On peut détecter plus tôt la maladie et la différencier des autres démences. Grâce à des biomarqueurs dont on surveille la concentration, on peut obtenir un diagnostic plus précis et cibler le traitement ».

Actuellement, les cliniciens réunis à Toulouse ont indiqué travailler sur diverses protéines afin de mettre au point de nouveaux traitements thérapeutiques. Un espoir pour 36 millions de malades Alzheimer à travers le monde.

Sources: Information Hospitalière. Reuters.

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer