Alzheimer : une nouvelle découverte d’importance !

recherche alzheimer retraite plusBonne nouvelle pour les malades et les aidants Alzheimer! Effectivement, si l’on en croit les résultats des deux études publiées dans la revue Neuron par des membres du centre de recherches médicales de Sanford Burnham Prebys, une nouvelle piste de recherche pour traiter la maladie d’Alzheimer a été découverte très récemment.

Booster les cellules du cerveau pour bloquer la maladie d’Alzheimer

C’est le principe de cette nouvelle méthode exposée par les chercheurs. Selon eux, le fait de stimuler les cellules immunitaires du cerveau permettrait d’arrêter la progression de la maladie d’Alzheimer. En effet, les personnes touchées par cette maladie neurodégénérative souffrent de pertes de mémoire qui sont causées par la dégradation des liaisons entre leurs cellules nerveuses. Ces liaisons ne se font plus correctement à cause de la formation, entre les neurones, de plaques d’une protéine appelée “béta-amyloïde”. Cette nouvelle piste de recherche concerne les moyens d’empêcher l’accumulation de cette protéine.

Réduire les déficits comportementaux dus à la maladie d’Alzheimer

C’est en étudiant les récepteurs TREM2 des souris que les scientifiques ont fait une découverte de taille. Effectivement, ce récepteur étant présent dans les cellules immunitaires du système nerveux central qui assurent sa défense, ils ont la propriété de provoquer la destruction des protéines bêta-amyloïdes. Plus précisément, quand des protéines “béta-amyloïdes” entrent en contact avec un récepteur de TREM2, une réaction en chaîne se produit dans le système nerveux : les cellules immunitaires se décomposent et éliminent le bêta-amyloïde. C’est donc l’induction de cette réaction qui pourrait stopper l’évolution de la maladie d’Alzheimer en faisant disparaître ces protéines béta-amyloïdes.

Un traitement efficace aux premiers stades de la maladie d’Alzheimer

Pour étayer leur étude, les scientifiques ont décidé d’ajouter des récepteurs TREM2 à des souris atteintes d’une forme agressive de la maladie d’Alzheimer. Le résultat a dépassé leurs espérances puisque la protéine TREM2 a stoppé la progression de la maladie et a même résorbé une partie du déclin cognitif qui était déjà installé chez ces souris de laboratoire. La preuve était faite que La protéine TREM2 a un effet mesurable sur les mécanismes d’activation des cellules immunitaires du cerveau et réduit les symptômes de la maladie d’Alzheimer. “En plus de sauver les patients de cette pathologie, nous sommes en mesure de réduire les déficits comportementaux avec TREM2, » déclare le professeur Huaxi Xu, auteur de l’étude. Il reste aujourd’hui à élaborer un traitement  destiné à diminuer la quantité de protéines bêta-amyloïdes, à partir des cellules immunitaires du cerveau.

 

 

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer