Alzheimer et cholesterol : une découverte capitale!

Alzheimer's word cloudLa survenue des symptômes de la maladie d’Alzheimer serait-elle liée à une anomalie ou un dysfonctionnement au niveau de certains gènes? C’est la thèse que plusieurs scientifiques travaillent à prouver depuis déjà quelques années.

Le docteur Judes Poirier et son équipe de chercheurs travaillent sur le gène APO E4

Pour le célèbre généticien et son équipe de l’Institut Douglas à Montréal, c’est le gène APO E4 qui serait en cause. Interrogé par TC Media Hebdo Rive Nord, il explique : «Dans un premier temps, nous avions réalisé à l’époque que chez les personnes ayant un des parents qui souffraient d’Alzheimer (environ 2 à 3% de la population), un enfant sur deux, soit la moitié de la fratrie, allait développer la maladie. Dans la forme commune de la maladie, 80% des causes sont attribuables à des causes génétiques et 20% au style de vie dans son sens large. Nous avons donc concentré nos recherches sur la génétique et nous avons réussi à faire le lien entre l’APO E4, qui sert à transporter le cholestérol d’une cellule à une autre, et la maladie d’Alzheimer».

25% du cholestérol se retrouve dans notre cerveau

En effet, quand une personne a un excès de cholestérol, le corps l’évacue. Dans le cas ou le malade est porteur du gène défectueux APO E4, le transport des lipides se fait très mal. Les lipides en excès ne sont pas bien évacués et c’est ce qui favoriserait le développement de la maladie d’Alzheimer. Ces résultats représentent une grande avancée dans la compréhension du processus provoquant les symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Un gène protecteur contre la maladie d’Alzheimer

Aujourd’hui, 20 ans après les premières découvertes concernant le gène APO E4, l’équipe du docteur Poirier annonce avoir découvert l’existence d’un gène protecteur qui retarderait les effets de la maladie d’Alzheimer:«Nous avons découvert que des variantes génétiques spécifiques dans un gène appelé HMG CoA réductase, qui est responsable de la production et la mobilisation du cholestérol dans le cerveau, pouvaient modifier le processus et retarder de près de quatre ans le déclenchement de la maladie d’Alzheimer.» Les chercheurs espèrent que ces derniers résultats permettront d’explorer de toutes nouvelles pistes thérapeutiques.

(Source : The Guardian)

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer