Alzheimer: De nombreuses propositions en attendant de véritables actions…

Parmi les 15 propositions lancées par l’association France Alzheimer afin d’améliorer véritablement l’accompagnement des patients Alzheimer et de leurs familles, et combattre de manière efficace cette maladie neurodégénérative qui affecte actuellement 850 000 personnes en France, quelques pistes semblent avoir rencontré un écho très positif auprès des pouvoirs publics. En attendant que des mesures effectives soient rapidement mises en place…

« Ce qui est surtout important c’est la concertation et la prise de mesure pour permettre à tout senior malade d’accéder à une maison de retraite ehpad. »

nous écrit un lecteur d’Orientation Alzheimer suite à notre précédent article:

Place à la mobilisation pour la Journée Mondiale Alzheimer !

En effet, les idées ne manquent pas, des pistes prometteuses au niveau de la recherche scientifique sont en cours d’étude, mais il faut à présent passer à l’action sur le terrain avec des mesures concrètes instaurées par le Plan Alzheimer 2008-2012, lequel ne demande qu’à être renouvelé.

Ainsi, la ministre de la santé et des affaires sociales Marysol Touraine et la ministre des personnes âgées et de l’autonomie Michèle Delaunay, semblent avoir accueilli favorablement les points suivants:

Diminuer le reste à charge des familles estimé en moyenne à 1000 euros par mois

Conscient que la prise en charge d’un proche malade d’Alzheimer représente un coût humain et financier important, le gouvernement entend soulager les familles en réduisant au maximum ce reste à charge. Comment ?

  1. L’augmentation de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie est un élément important, même si l’APA ne couvrira jamais la totalité des frais engendrés par la maladie d’Alzheimer, que ce soit à domicile ou en établissement. On ne connait pas pour l’heure le montant de cette augmentation.

Néanmoins, une réévaluation permettrait aux personnes âgées les plus dépendantes d’accéder plus facilement à un hébergement en EHPAD spécialisé dans l’accueil des patients Alzheimer.

Prévue dans le cadre de la loi sur la réforme de l’autonomie, cette augmentation souhaitée par les familles et les associations d’aides aux malades d’Alzheimer sera l’objet de toutes les préoccupations. Actuellement, un million de français perçoivent l’APA, or d’ici 2040, l’INSEE prévoit le doublement des bénéficiaires en raison de l’allongement de la durée de vie et l’arrivée à des âges élevés des générations du baby-boom.

2. Davantage d’heures d’aide à domicile : L’aidant familial passe en moyenne 6h30 par jour à d’assister son proche dans les gestes essentiels de la vie quotidienne : Se laver, s’alimenter, se déplacer. De plus, quand ce n’est pas le conjoint vieillissant qui effectue ce travail mais l’enfant du malade, alors il doit également renoncer parfois à une vie professionnelle, et familiale, tout en contribuant financièrement à l’intervention d’une aide-ménagère, d’une aide-soignante, de l’achat de couches pour incontinence, de frais d’aménagement du domicile etc…Un total estimé à près de 500 euros mensuels.

Ainsi « garantir un accompagnement sain et efficace en permettant à chacun de bénéficier d’un volume d’heures d’aide à domicile suffisant » fait partie des priorités de Michèle Delaunay, soulignées à l’occasion de la journée mondiale Alzheimer du 21 septembre dernier.

3. Continuer à développer les structures de répit comme l’accueil de jour, l’hébergement temporaire, accroitre également la capacité d’accueil en Unité de Vie Alzheimer au sein des maisons de retraite médicalisées et des EHPAD… En effet, on assiste à une augmentation de 23% du nombre de malades d’Alzheimer hospitalisés. En majorité des femmes, âgées en moyenne de 84 ans.


A noter, favorablement, la multiplication des Maisons pour l’Autonomie et l’Intégration des malades d’Alzheimer (MAIA) un peu partout en France, ainsi que des Pôles d’Activités Spécialisés Alzheimer (PASA).

L’ensemble des structures Alzheimer visent à assurer une bonne prise en charge du malade d’Alzheimer, et un suivi personnalisé depuis le diagnostic jusqu’à la fin de vie. Les renforcer et augmenter le ratio de personnel en établissement, mieux formé aux approches thérapeutiques des patients désorientés, fait partie des objectifs fixés par la ministre de la santé et des affaires sociales Marisol Touraine.

4. Améliorer le diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer : Seule une personne malade sur deux est actuellement diagnostiquée, a rappelé Marie-Odile Desana, présidente de France-Alzheimer, ce qui signifie « une perte de chance puisque la personne est alors soignée pour ce qu’elle n’a pas, généralement une dépression nerveuse avec des molécules néfastes pour la mémoire. » Et d’appeler à une véritable campagne d’information sur le diagnostic Alzheimer dès les premières plaintes, afin d’accompagner le malade dans un parcours de soins adaptés, incluant une thérapie médicamenteuse et de stimulation cognitive. Ce qui permettrait d’améliorer sa qualité de vie et celle de l’aidant familial.

5. Aider la recherche scientifique en mobilisant toutes les compétences nationales et internationales afin de venir rapidement à bout de cette maladie neurodégénérative. Actuellement, une centaine de molécules sont à l’essai, elles visent, résumé de manière schématique, à stopper le processus de dégénérescence, en bloquant la formation de plaques béta-amyloïdes qui s’agrègent à l’intérieur du cerveau, et entrainent la mort des neurones. Des pistes prometteuses sont à l’étude.

C’est donc l’ensemble de ces mesures essentielles, parmi les 15 proposées par l’association France-Alzheimer, qui permettront à terme d’offrir un avenir un tant soit plus serein aux 850 000 personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer à ce jour en France, ainsi qu’à leurs aidants familiaux. La volonté politique ne manque pas. L’action sur le terrain ne doit pas être davantage différée.

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Un commentaire sur “Alzheimer: De nombreuses propositions en attendant de véritables actions…”

  1. Maison retraite ehpad dit :

    Tout le monde est conscient de l’importance de faciliter l’accès à une Maison retraite ehpad aux malades d’Alzheimer mais personne n’agit véritablement.

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer