Alzheimer : Comment communiquer ?

Alzheimer Concept.Tous les ans, 225 000 nouveaux cas d’Alzheimer sont diagnostiqués en France. 900 000 personnes en souffrent dans notre pays et plus de 44 millions à travers le monde. Des chiffres alarmants qui montrent que les aidants proches sont nombreux et qu’ils ont besoin de soutien et de conseils.

Mieux gérer le quotidien avec un malade Alzheimer

Tous ces aidants : conjoints ou enfants qui voient peu à peu leur proche décliner et changer de comportement sont désemparés. Il leur faut également redoubler de vigilance afin de garantir la sécurité de cette mère ou de ce père qui ne les reconnait plus et qui tente souvent de fuguer. Vivre aux côtés d’une personne malade est, en soi, une épreuve. Souvent impuissant face à un conjoint ou un parent qui change au fil des jours, l’aidant doit faire preuve de beaucoup de psychologie et de patience afin d’assister le malade Alzheimer dans les tâches quotidiennes.

Nos conseils pour y parvenir

Déjà, il faut savoir que même lorsque les facultés cognitives sont altérées par la maladie, l’émotion reste intacte même à un stade très avancé de la maladie. Ainsi, les besoins affectifs des malades Alzheimer sont généralement identiques à ceux d’autres personnes âgées. Plus tard, quand la maladie évolue et que le lien par le langage n’est plus possible, les relations intimes, les marques d’affection, les sourires, les mots doux et les caresses, demeurent parfois le moyen le plus fort de communiquer. C’est en tous cas l’opinion de Catherine Thomas-Antérion, neurologue, responsable de l’unité de neuropsychologie du CHU de Bellevue Saint Etienne, et membre du conseil scientifique de France Alzheimer qui déclare : « La vie émotionnelle résiste mieux à la maladie ».

Pour une meilleure communication

Pour une meilleure communication, parlez à votre proche de façon lente et formulez vos demandes de manière claire, pour que ce soit facile à comprendre et à assimiler pour le malade Alzheimer. S’il tient des propos incohérents, laissez-le dire. Par contre si vous recevez de la visite, famille ou amis, il est important de le lui préciser clairement, et prenez le temps de replacer chaque personne dans son contexte : « il s’agit de Madame X rencontrée à telle occasion, à tel endroit, à telle époque ». Répétez lui les prénoms, mais là encore, ne vous emportez pas s’il ne les retient pas. Le plus important étant de faire preuve de patience, de douceur et d’écoute afin de poursuivre le dialogue.

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer