Alzheimer : bien choisir son tuteur

Senior woman on wheelchair taking her husband's handLorsque le malade Alzheimer ne peut plus prendre soin de ses affaires quotidiennes, nommer un tuteur devient indispensable. Il existe plusieurs formes de tutelles qui peuvent être mises en place selon chaque situation familiale et selon l’état de santé du majeur protégé. Ce sera le juge des tutelles qui effectuera ce choix.

Les différents types de tutelle

  • La tutelle familiale complète
  • La tutelle familiale simplifiée
  • La tutelle en gérance

Dans les deux premiers cas, un conseil de famille désignera un membre de la famille qui jouera ce rôle. Dans le dernier cas, on nommera un tuteur extérieur à la famille.

Le rôle du tuteur

En quoi consiste la profession de tuteur? Les tuteurs ont désormais un statut. Celui de mandataire judiciaire à la protection des majeurs. En effet, dans le cas où personne ne désire exercer ce droit parmi la famille proche, le juge des tutelles désignera un tuteur agréé. Celui ci pourra même être un employé d’établissement d’hébergement ou de soins. Ce tuteur sera choisi sur la liste des mandataires reconnus. Cette liste étant publiée par le préfet garantit que les mandataires sont bien dignes de confiance pour exercer leur rôle de tuteur.

Quels sont les actes que le tuteur peut faire seul ?

– Régler les dépenses usuelles
– Effectuer les démarches administratives
– Gérer les comptes
– Gérer le patrimoine

Quels sont les actes soumis à l’autorisation du juge des tutelles?

– Acheter des biens mobiliers d’une valeur unitaire supérieure à 200 euros
– Souscrire un contrat d’assurance-vie ou un contrat d’obsèques
– Placer les sommes disponibles en valeurs mobilières
– Vendre des bijoux

 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Laisser une réponse

Le blog des maisons de retraite Alzheimer
Le numéro de www.maison-de-retraite-alzheimer.fr
photo de maisons de retraite Alzheimer